Multimedia project from Bolivia

Rencontre avec Rosemary Guarita

Rosemary est une femme forte, et c’est peu de le dire. Atteinte d’une maladie dégénérative depuis plus de 20 ans, elle se bat pour faire valoir les droits et la dignité des personnes handicapées en Bolivie.

L’an dernier elle est allée jusqu’à Genève pour parler de son combat, pour parler de ces 3 mois de manifestations à La Paz, où elle et ses compagnons se sont battus pour obtenir une rente, d’à peine 500 bolivianos, moins de 70 euros. Rente, qu’ils n’ont pas obtenu …

Elle a parcouru plus de 375 kilomètres, s’est pendue à une grue, a subi des violences policières, n’a rien obtenu, mais continue de se battre, et avec le sourire, toujours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Femmes constructrices

La Bolivie connait d’une croissance record sur le continent latino-américain. Alors dans tout le pays on voit pousser des gratte-ciel, des maisons et autres constructions. Le secteur du bâtiment est florissant, il attire donc beaucoup de travailleurs… et de travailleuses. Elles sont de plus en plus nombreuses les femmes à venir sur les chantiers, attirées par une paye intéressante, plus intéressante que celle d’employée de maison. Mais dans ce secteur comme dans tant d’autres elles subissent des discriminations. Alors les femmes maçons se forment et se regroupent pour être plus fortes face à leurs homologues masculins.

« La Sole » à la tête de El Alto

Soledad Chapeton, « La Sole » comme l’appellent ses partisans, est la première maire femme de la ville de El Alto. Femme, jeune et de l’opposition. Dans une ville comme celle de El Alto, qui traditionnellement est un bastion du MAS, le parti du président Evo Morales, c’est une petite révolution.